Jeu de tarot
Visiteur

Stratégie en défense

Discussions sur la stratégie concernant les choix de la défense.

MANIEMENT DES ATOUTS AVEC LE PETIT EN DÉFENSE

a) Quand le Petit! est court, il faut le signaler en posant ses atouts en ordre décroissant (du plus élevé au plus faible). Au contraire, si le Petit est long avec des atouts majeurs (minimum 5ème), il faut essayer de résister par ses propres moyens.

Le preneur montre une poignée. Si la hauteur des atouts de cette poignée et la place du joueur qui possède le petit (devant, milieu ou fond) indique clairement que le petit est cuit, alors, même avec 4 ou 5 atouts, le possesseur du petit doit se défendre tout seul. Son but est de tenter de reprendre la main le plus souvent possible, faire couper le preneur...que le petit soit pris est acté, mais il faut le faire payer cher au preneur en l'affaiblissant de manière à sauver plus de points par la suite.
Avec 5 atouts, si ce défenseur fait un pli au troisième ou 4ème tour d'atout, il est très probable qu'un ou deux partenaires sauvera des points. Pour avoir une ou des reprises de main, il est donc déconseillé de jouer atout décroissant ou même de donner son petit au plus vite en pensant que conserver quelques atout sera bénéfique. Le fait que les défenseurs qui ne possède pas le petit épuisent leurs atouts (et parfois aussi une couleur courte en défaussant) leur permettra en fin de partie de défausser des points plus facilement sur les couleurs du preneurs. En conséquence, même avec un petit « mort d'avance » il est important d'obliger le preneur à mener la chasse jusqu'au bout.

b) Sur une chasse du preneur, si le Petit est au fond, même court, le défenseur ne doit pas poser ses plus forts atouts, il doit monter à hauteur, si le preneur met un 10 il met son atout immédiatement le plus proche au dessus du 10. D'une part, le preneur n'aura d'indication pour situer la main qui possède le petit, d'autre part ses partenaires ne perdront pas de gros atouts, ils continueront de bloquer le preneur dans sa chasse et peuvent encore sauver le petit. Il y a aussi une part de bluff ici, qui conduit le preneur a douter, il n'imagine pas le petit au fond, pense qu'il ne le prendra pas et parfois laisse tomber la chasse.

c) De plus, lorsque le déclarant (preneur) chasse, si le défenseur du fond n'a pas le petit il doit attendre au moins le 2ème tour pour poser son atout de protection.Au premier tour d'atout il monte à hauteur, son partenaire qui a le petit tombe son plus gros atout. Au second tour que lance le preneur, là, il pose son plus gros atout (atout de protection) et son partenaire ne pouvant plus monter sauvera son petit.

Il existe encore une irrégularité à cette généralité :
d ) Quand le preneur est 3 fois maître à l'atout et qu'il chasse d'un petit atout, le défenseur du fond, voire celui du milieu, peut poser son atout de protection, généralement le 18, pour faire sortir le Petit! de son coéquipier. Enfin, si le preneur chasse et que le Petit a été signalé au 1er tour par le joueur de devant ou du milieu par un saut à l'atout significatif, l'atout immédiatement inférieur à celui utilisé pour le signaler suffit pour le rentrer. Cela permet de sauver le petit à moindre frais, si le 15 suffit, pas la peine de mettre le 18, il servira plus tard à sauver des points.

MANIEMENT DES ATOUTS SUR JOUERIE ATOUT DE DÉFENSE
a) En défense, l'entame atout pair du fond, signalant un atout de protection (21, 20, 19, voire 18) peut permettre à un partenaire possédant le Petit de dégager son plus fort atout tout en donnant un uppercut. Il est à noter que la pose d'un gros atout devant le preneur n'indique pas forcément le Petit!, mais il ne faut jamais écarter cette hypothèse ! Un deuxième tour à l'atout peut confirmer l'hypothèse si le même défenseur joue un atout moins fort qu'au tour précédent.
En conséquence celui qui a le petit doit mettre un uppercut de son plus gros atout, le tour suivant il jouera décroissant (un atout moins fort) ce qui sera une alerte au petit qui doit être lue et comprise par les partenaires.

En revanche s'il n'a pas le petit il met un uppercut de son atout immédiatement en dessous de son plus fort (le 15 par exemple) et le tour d'atout suivant il posera son 17. De fait il envoie le message à ses partenaires qu'il n'a pas le petit.
Celui qui a lancé atout l'a fait d'un atout pair, cela ne signifie pas qu'il soit pertinent de chasser ou de continuer atout, ça entérine simplement le fait que le petit n'est pas en défense. Faire tomber 2 gros atouts du preneur peut être un objectif suffisant si cela permet à la main forte de valoriser ses gros atouts afin de sauver les points de la défense.

La défense chasse le petit du preneur

b) Encore une dernière précision sur la jouerie atout de défense : sur une chasse au petit entreprise par la défense, un défenseur court à l'atout doit se débarrasser d'abord de ses gros atouts pour ne pas prendre la main sur son dernier atout et être dans l'impossibilité d'y revenir.
Il sera alors obliger de jouer couleur (et là ça se complique) sans faire couper ses coéquipiers, en essayant de leur redonner la main et sans faire couper le preneur qui sauverait alors son petit. Par élimination, ne pas jouer la longue du preneur, ne pas jouer la coupe du preneur, ça voudrait dire ouvrir la 4ème couleur...celle qui est justement interdit d'ouvrir. D'où l'importance d'anticiper les prochains tours d'atouts et de faire en sorte de ne pas avoir la main avec son dernier atout.

Notes : merci à ceux qui m'ont aidé (sur ce sujet et ceux à venir) techniquement et stratégiquement et me fournissant des outils très complets et/ou des conseils pertinents. Ici, mon rôle s'est surtout borné à vulgariser afin d'être compris par le plus grand nombre. Il est évident que la mise en commun des ressources aide à la construction

Notes 2 : certaines notions, stratégiques ou signalétiques, sont issues des pratiques conseillées par la Fédération Française de Tarot (FFT). Par extension, dans un souci d'efficacité, beaucoup de joueurs ne se réclamant pas de la fédération les utilisent.

Notes 3 : forcément les sujets se croisent et il y a des répétitions...cela permet aussi d'enfoncer le clou sur des notions prioritaires

Réponse de chris340

Concernant la jouerie d'un atout pair par la défense cela bien évidemment indique la protection du petit. Cependant lors de l'annonce dune tenue, il me semble bien que jouer la tenue (donc envoi petit atout sans protection dans ce cas précis) prime sur la protection du petit. Merci de confirmer?

Réponse de CAMPHIN 83

Merci TONDJO sympa ce retour

Réponse de tondjo

Il y a plusieurs écoles...et sans doute que dans certains cas la tenue est payante malgré la perte du petit et que dans d'autres ça ne l'est pas...je n'ai pas de stat à ce sujet, mais je ne les imagine pas très tranchées.

Comme pour le 2 pour 1, certains admettent que l'on peut le faire 1 fois (sans protection du petit) sans que cela soit trop préjudiciable. Mais on sait aussi qu'une configuration pas très favorable associée à un preneur opportuniste peut créer une brèche...et la défense s'en mord les doigts.

Dimitile, 24/09/2021 17:51 :
Merci tout simplement

Réponse de chris340

Merci pour ta réponse. Concernant le 2 pour 1 personnellement je ne le déclenche que si j'ai localisé le petit. Si ça vient d'un partenaire j'obéis.

Réponse de DAG 57

bonjour à to
Concernant les 3 postes sur la manipulation des atouts, je ne peux dire qu'une chose : BRAVO !

Cet exposé quasi complet (en 3 volets) montre bien qu'il est impossible de donner des conseils de jeu avec des phrases toutes simples... car le tarot est un jeu complexe... et de trés nombreux paramètres entrent en compte...

Je ne crois pas que tu as abordé le thème de "la règle de 3"...
je t'envoie en MP un topo car je ne sais pas trop mettre çà en forme comme tu l'as fait si bien

a plus
Dag

Suivre Répondre
Veuillez valider votre email.

Infos tarot

Identification

Saisissez votre login :

Mot de passe :

Liens Règlement Confidentialité Distributions Contact Jeu de tarot

.