forum
Jeu de tarot
Visiteur

Stratégie en défense

Discussions sur la stratégie concernant les choix de la défense.

CHIEN BLANC : ET CHASSE A L'ENTAME D'UN DEFENSEUR

2 philosophies s'opposent
- l'école: on chasse; car j'ai PAS le petit! et on verra bien si la chance est là !!!
- l'école: attention; ai-je les moyens de chasser, puis-je sauver le petit! s'il est situé en déf.

Un chien blanc est parfois gris
- le gris taupe : est myope, on fonce, on creuse son trou
- le gris souris : est plus subtile dans le ton.

Il faut effectivement bien réfléchir sur les conséquences d'une chasse
- à l'aveugle
- oeil de lynx.

Il existe deux écoles de tarot pour décider de chasser
- "le banzai" référence au kamikaze : c'est parfois nippon ni mauvais, attention au saké
- l'école FFT ou NON, qui préconise la chasse avec sagesse et certains critères.

Il faut bien comprendre qu'un JOUEUR qui n'a pas les gros atouts, ni les honneurs en reprises de main, sans longueur particulière n'est généralement pas LE PRENEUR mais UN DEFENSEUR.

De votre expérience, quel est le % de réussite en chassant le petit! dès la 1ère entame sans savoir s'il est réellement dans la main de ce dernier ? Probablement en dessous de 10% pour ne pas dire sous 5% si l'attaquant est très bon. Est-ce une raison logique et cohérente pour partir systématiquement la fleur au fusil, en tirant son coup de Grimaud sur l'entame ?

Si vous faites partie des joueurs qui ne prennent que du plaisir dans le tarot uniquement en chassant. Alors! Vous avez raison et continuez dans ce sens.

Par contre, si vous avez un minimum de respect pour le preneur, de vos partenaires et du tarot dans sa globalité technique. Autre que le pousse cartes avec analyse et réflexion des forces et faiblesses en avantages et inconvénients. Vous allez réfléchir autrement que :

"je lance la chasse, et si cela correspond à une autre main alors! il continuera et fera ce qu'il veut".

Personnellement, je me mets toujours dans la peau du défenseur partenaire qui pourrait détenir éventuellement le petit! avant de choisir le flanc atout.

Vous devez vous mettre à sa place. allez vous apprécier de vous faire prendre le schtroumpf par le Gargamel du preneur ? sans râler ?? sans vociférer ??? sans lui glisser un petit mot doux en fin de donne en disant pas grave l'ami.
NB : amie; mot également au féminin dans le dico (°_*) pour FRA hihihi).

Un chien blanc d'atout n'est pas forcément dénué de force et de qualité
Reprise(s) de main du preneur
- en qualité par les atouts de sa propre main avant de découvrir le chien
- en quantité par sa longueur, affaiblissant la chasse qui peut ensuite devenir chasseur
- (contrat ? petite/garde/surcontrat) est aussi un facteur de force/faiblesse.

Si le 2 pour 1 est une arme efficace en défense. En chassant, vous allez vous exposer à l'arroseur arrosé !!! La défense risque de perdre 2 atouts ! Tandis que le preneur n'en perdra qu'un seul !! sans parler de l'excuse gratuite !!! Si elle est placée dans la main du déclarant, affaiblissant d'autant plus les chasseurs en renforçant le preneur. Favorisant du coup le petit au bout avec prime (multiplicateur/contrat).

- 1). Soit tarot poker dénué de bon sens avec risque de jouer à la belote AVEC LE PRENEUR. En se faisant enguirlander en fin de donne, prenant le gnome QUE très rarement en duplicate et légèrement plus souvent en partie libre (quoi que...)

Il est évident que le style du preneur doit être pris en considération si vous le connaissez. Un kami de l'attaque doit être puni et se repère très bien, se distingue des autres joueurs avec un peu de mémoire.

- 2). Soit vous jouez d'abord au tarot avec certains principes.

Faites votre choix et bons jeux
Le Troyen

Réponse de 3y1

LE CHIEN
La lecture du chien
Il est important de mémoriser le chien. Pour éviter d'entamer par exemple dans le roi ramassé au chien par le preneur si nous ne sommes PAS ! Main Forte. Ou pour entamer atout s'il n'y en a pas au chien et si notre jeu nous le permet. Elle n'apporte que peu d'indications sur la manière de jouer.

Il est important cependant de retenir
- Nombre d'atout
- Leur hauteur
- Bout dans le chien

- Les couleurs dominantes
- En nombre (3 cartes dans la famille n'est pas un chien blanc)
- Les points (voir un roi ou une dame n'est pas blanc)
- Contrat.

Le chien du preneur
Il faut éviter de jouer dans les couleurs du chien. Sauf : si on est main forte et que ces couleurs nous intéressent. Si on n'a pas de couleur significative pour chercher la coupe, on peut entamer dans la couleur absente du chien. Un chien sans atout peut inciter à une chasse au petit. Une main de cinq ou six atouts privilégiera la main forte par jouerie couleur.

En effet, détenir 4, 5, 6 atouts dans sa main n'est pas une belle longueur pour demander/lancer un atout/chasse. Contrairement à 1, 2, 3 atouts (même sans protection) si le chien le permet.
- voir les conditions de la règle de 3 sur l'atout (qui sera l'objet du prochain mémo)

Le chien
Il contient en moyenne statistique, un ou deux atouts et 6 à 7 points. (91/78x6)=6.9999999996
- parfois totalement blanc, donc 3 points
- parfois on trouvera 1 bout 4ème, 1 roi, 1 dame.

Un principe tout simple
Plus le chien est fort plus il est urgent de faire couper le preneur afin de gagner un temps.
Ce fameux temps gagné, étant ce qui permettra d'essayer de mettre à mal le preneur.
Plus le chien est fort en nombre d'atout et plus l'attaquant pourra se fabriquer deux coupes. Une entame sérieuse s'impose donc sur chien fort.

Attention : au jeu du preneur en 4 couleurs pour la prime du petit au bout.

Principes
1) Sur chien fort = Entame forte, il est souvent bon d'entamer SOUS un roi.
2) Sur chien faible = Il est souvent bon d'entamer PAR le roi ou le poser en FOURNITURE.

PS : une entame forte ne veut pas dire, jouer un Roi 6ème par CV. Mais, il faut trouver la coupe de suite pour ne pas perdre de temps. Donc on ouvre SOUS le roi 6ème (particulièrement si nous avons que 3 atouts).

NB : Un chien riche en atout; nous supposons qu'il pourra se fabriquer plus facilement 2 coupes avec 6/7/8 atouts + le chien. Contrairement au chien faible sans atout, logique ! Il restera avec son nombre d'atout du départ. Donc, le risque de coupe augmente si vous avez un roi, de l'envoyer directement à l'abattoir, en voyant une poignée pour l'exemple.

Le chien ne donne pas tellement d'indications pour l'entame puisque le preneur s'écarte.

En règle générale on évitera
a) De jouer atout quand le preneur a reçu 2-3 atouts au chien
b) De jouer dans la couleur qu'on aura noté troisième au chien
c) De jouer dans la couleur d'un roi vu au chien ou la richesse (pts/nombre) la plus vue.

Par contre, si vous voyez 4 atouts dans le chien. Je le répète en gras "vous pouvez jouer atout particulièrement si vous détenez la mandoline" (message perso à prof, peux tu mettre en ligne la partie qu'on a jouée, celle du petit 4ème stp, afin de pouvoir l'expliquer concrètement. Merci ché po faire)

En résumé : la meilleure entame d'une main faible est d'entamer dans la couleur où l'aurait fait la main forte si elle avait eu la main pour entamer. On s'ingéniera à ne pas mettre le preneur en position de force. A trouver sa coupe, ou garder la main en défense, donc la direction du jeu. A signaler le plus de renseignements possibles à ses partenaires, par la signalisation FFT ou la déduction du feeling non FFT. Il est impossible de dissocier le chien de l'entame. Sa mémorisation est donc obligatoire pour faire une bonne ouverture qui peut prendre beaucoup de sens à la vue du chien auprès de ses partenaires.

- Déduire une main forte
- Déduire une main faible

Parfois, le contenu du chien permet de faire une "entame d'anticipation". Par exemple, sur une couleur très présente au talon (minimum 3 cartes) que l'entameur tient, l'entrée d'un atout impair peut faire gagner un temps et permettre aux autres défenseurs de charger plus rapidement. Cette entame peut être dangereuse, le preneur pouvant avoir fait la coupe dans la couleur dominante du chien.

Le chien ne donne pas tellement d'indications pour l'entame puisque le preneur s'écarte et essaiera, si possible de coucher certaines cartes vu au chien, pour dérouter la défense. Donc attention aux filous !!

La main de défense
A la vue du chien et avant de produire son entame, il est très important d'avoir "juger la force de sa main". Bien évidemment, quel que soit le chien, une main très longue à l'atout sera main forte et une main avec très peu d'atouts restera main faible.

Le plus difficile est d'évaluer son jeu avec une main moyenne constituée par 4 ou 5 atouts. Savoir quelle ligne de conduite à adopter.

Le chien peut être une aide précieuse
Par exemple, s'il contient une couleur dominante, présente aussi dans le jeu de l'entameur, ce dernier pourra imposer son jeu. Si les atouts étaient nombreux au chien, cette main risque d'être main forte. Bien sûr, d'autres paramètres rentrent en compte :
- la hauteur des atouts
- la répartition aux couleurs
- la richesse en points ...

Dans la plupart des cas, une main moyenne cherchera la coupe du preneur sans s'affirmer et attendra de voir ce que le preneur joue. Si l'attaquant, jouant sa longue, entre dans une couleur présente dans la main moyenne, elle deviendra main forte. Au contraire, si l'attaquant fait couper rapidement cette main, elle ne s'exprimera pas et devra privilégier les mains de ses partenaires.

Mnémotechnique : de son jeu de défense
Contrat, chasse : faut-il jouer l'atout. Éviter de jouer dans les couleurs vues au chien
Honneurs : faut-il jouer dans la couleur riche en points, (mémoriser les hauteurs)
Important : éviter d'entamer dans le roi du chien si l'on n'est pas main forte
Entame : faut-il s'annoncer main faible, main moyenne, déclarative et/ou main forte
Nombre à la couleur : faut-il jouer dans une longueur, très court, neutre dans la main.

Le contrat du preneur
L'enchère effectuée par le preneur conditionne aussi l'entame. Il sera plus facile de mettre un atout sur un chien faible sur une petite que sur une garde.

Sur chien véritablement blanc
je respecte la convention dite de protection même si cela ne me semble pas la meilleure chose pour cette partie ! Je préfère me prendre un swing sur une jouerie que d'embrouiller mes partenaires du moment, en perdant leur confiance dans le futur.

Car acquérir des certitudes s'obtient au goutte à goutte et prend du temps, tandis que la perte de confiance est un robinet grand ouvert. "EVITE, un tsu nami de mots doux ! Qui déferle sur ta tronche !"

Un joueur qui n'a pas la confiance de ses partenaires sur une donne, ne l'aura pas non plus sur les dix suivantes.

Sur une GC, l'entame atout est souvent néfaste sauf avec une main d'atouts exceptionnelle. Il faut avoir en mémoire que le preneur, peut avoir demandé un surcontrat, a lui un jeu d'attaque exceptionnel ! Il est donc plutôt conseillé d'entamer dans des couleurs très longues pour trouver des décalages dans la donne.

Sur une GS. Il est possible de jouer atout, pas toujours, Il faut comprendre l'objectif du preneur. Il a probablement un jeu suffisamment fort pour l'envoyer et trop faible pour essayer une contre. Un chien correcte est de 5 points. Il a probablement des pièces fragiles comme une dame, un cavalier qu'il espère passer sans certitude. En jouant de l'atout il devra ouvrir lui même les couleurs se mettant en danger plus facilement. Attention au petit! s'il est en défense.

Sur un surcontrat, il faut penser aussi que le preneur n'a pas fait d'écart et il peut donc être bon de jouer ses pièces bille en tête. Cependant, l'attaquant a sans doute une coupe ou une singlette pour sortir le petit et/ou prendre des points. Il faudra donc peser le pour et le contre !

Sur chien blanc en duplicate
Les jeux de l'attaquant sont souvent plus fort, cela semble interdit ! Le %, étant tellement important dans cette compétition. La peur, le risque d'un petit au bout du preneur coûte tellement cher ! Avec au passage l'excuse gratuite ! Et perte d'un gros tarot en défense qui pourrait exploser le déclarant, semble réibitoire sans avoir une réelle raison.

Sinon, "POUR" : la jouerie atour, de n'importe quelle place sans protection
a) J'ai un décalage couleur avec 3 cartes en 2 couleurs + 1 à 2 tenues et beaucoup de pts à sauver
b) Je suis court à l'atout avec singlette, que je jouerai si elle n'ai pas dominante au chien
c) Règle de 3 sur l'atout : si je suis non menteur et maxi un atout au chien
d) J'ai le petit quatrième du fond voire milieu, uniquement et jamais de devant, sans aucune hauteur et non sauvable sur une couleur.

Sinon, "CONTRE" : la jouerie atout
a) J'ai le petit court avec hauteur importante
b) Main forte de six atouts et une belle couleur à pousser
c) Main faible avec la coupe évidente, (sous mariage 5ème, par la dame 4ème du fond)
d) J'ai une poubelle en points.

Un scarabée qui pousse sa bouse...

Suivre Répondre
Veuillez valider votre email.

Infos tarot

Identification

Saisissez votre login :

Mot de passe :

Liens Règlement Distributions Contact Jeu de tarot

.