Jeu de tarot
Visiteur

Stratégie en attaque

Discussions sur la stratégie concernant les choix du preneur.

Surenchérir par "Une Garde Sans ou Contre "Nécessite réflexion et ne doit pas être utilisé à des fins contestataires

Bien souvent la GS ou GC est utilisée pour "punir" un joueur qui tente la "Prise" ou surenchérir sur une Garde (à 5) en espérant tomber sur le roi du preneur de la Garde Or c'est souvent un mauvais calcul Q'en pensez vous?

Réponse de NEUTRON

Monter sur une prise est classique, surtout à 5,.
Monter sur une garde est plus rare et nécessite un minimum de jeu.
Sur enchérir sur une garde sans est beaucoup plus anecdotique.
En cas de contestation les surenchères font l'objet d'un examen par la modération.
En effet, dans ce cas, le preneur doit mesurer les conséquences de sa décision :
Il entraîne dans sa chute son partenaire, mais plombe également l'annonceur de base. Autrement dit, il fausse la partie et quelque part influe sur le bon déroulement de la compétition ou du tournoi.
C'est alors de l'anti jeu caractérisé et les sanctions prévues sont appliquées.
Nous en profitons au passage pour vérifier que cette annonce irrationnelle ne cache pas un petit arrangement entre "amis".

Réponse de NEUTRON

C'est un bel exemple de partie qu'il faut nous signaler.
Voici le règlement sur lequel nous nous appuyons pour sanctionner ce comportement: :

Anti jeu intentionnel en Tournoi (joueur qui offre des points à un autre joueur, annonce irrationnelle, faire exprès de faire ralentir le jeu, donner des informations sur son jeu dans le chat,...)
Avertissement, puis 1 jour de suspension de jeu si récidive, puis 7 jours, puis 1 mois, puis 1 an.

Anti jeu intentionnel en Compétition ( joueur qui offre des points à un autre joueur, annonce irrationnelle, donner des informations sur son jeu dans le chat,...)
Pour le joueur ayant pratiqué l'antijeu : 1 semaine de suspension de compétition, 1 mois si récidive
Pour le joueur ayant bénéficié des points offerts, s'il n'a pas signalé les agissements de l'autre joueur :
Si la complicité du joueur ayant bénéficié de l'antijeu n'est pas prouvée : 24h de suspension de compétition, 1 mois si récidive, puis définitif.
Si la complicité du joueur ayant bénéficié de l'antijeu est avérée, la suspension de compétition est alors d'un 1 mois, définitif si récidive.

Suivre Répondre
Veuillez valider votre email.

Infos tarot

Identification

Saisissez votre login :

Mot de passe :

Liens Règlement Distributions Contact Jeu de tarot

.